Itinéraire Thaïlande

Des rues animées de Bangkok aux plages paradisiaques de Koh Lanta, des villes chargées d’histoire telles que Ayutthaya et Sukhothai aux temples prodigieux de Phetchaboun et Chiang Rai, de la jungle luxuriante des alentours de Chiang Mai au triangle d’or, du “Pad Thai” au “Hot Pot”, du bus au stop, du citadin au villageois… La Thaïlande fut la première étape de notre road trip et en toute sincérité nous avons passé un mois riche en émotions à vagabonder en sac à dos du Sud au Nord ! Pour nous la Thaïlande c’est un coup de coeur ! Capitale mythique, diversité de paysages et par conséquent d’activités, gastronomie, “facile” à voyager, locaux chaleureux, “safe country”, prix abordables, beaucoup de points positifs me viennent en tête quand je repense à ce périple… Une chose est sûre, nous recommandons ce pays à tout voyageur.

Dans cet article, je vous livre notre itinéraire, conseils, bonnes adresses et anecdotes pour vous aider à planifier votre futur voyage en Thaïlande.

Conseils :

    • Pour éviter toute surprise, vérifiez bien la période suggérée pour partir (ce serait dommage de tomber en pleine saison des pluies).
    • Téléchargez l’application « Maps.me », puis les cartes dont vous avez besoin. Une fois téléchargées, vous pouvez les consulter hors connexion internet.
    • Pour ceux qui souhaitent un accès internet illimité (prenez une carte sim à l’aéroport ; environ 25 euros pour 1 mois).
    • Pour toutes les visites dans des “lieux sacrés” (temples, grand palais…) il est obligatoire d’avoir une tenue appropriée : jambes couvertes pour le bas = longueur minimum en dessous des genoux ; pour le haut les épaules doivent être couvertes = au minimum un Tee-shirt, débardeurs interdits.
    • Si vous souhaitez voyagez “librement” c’est à dire sans réservation, la Thaïlande offre de nombreuses possibilités d’hébergements, de moyens de transports et d’activités (vous pouvez tout booker du jour au lendemain). C’est ce que nous avons fait en haute saison (janvier) et nous n’avons rencontré aucun problème.
    • Les Thaïlandais sont des personnes calmes, faites vous discret.
    • Les pieds sont caractérisés “d’impurs”, vous devrez vous déchaussez régulièrement et évitez de les mettre en évidence.
    • Un détail mais il n’y a pas de petites économies : ) Il est préférable d’acheter votre crème solaire dans votre pays d’origine car le prix exercé sur place est très cher (environ $20 pour un spray “Nivea”).
  • Pour tout voyage, je conseille de vous assurez avant de partir en cas de pépin de santé. Depuis des années, je souscris aux offres d’AVI International mais je n’ai jamais eu de ristourne malgré une sur consommation de leurs services : )

Itinéraire :

Ci-dessous, via notre carte interactive, vous trouverez notre itinéraire d’un mois en Thaïlande (du sud au nord), avec un petit descriptif sur chaque spot que nous avons découvert.

  1. Bangkok

Bangkok

Quand nous parlons de Bangkok avec d’autres voyageurs, les avis sont toujours très disparates. Certains la détestent et d’autres l’adorent, je fais partie de la 2 ème catégorie, pour moi Bangkok est une capitale absolument mythique. J’ai entendu les arguments “contre” et je les comprends, il est vrai que l’agitation, la chaleur, la circulation, la pollution, le monde, les scooters etc peuvent être effrayant, agaçant après un long vol dans les jambes et un “jet lag” encore bien présent mais bon… Bangkok est tellement dépaysant et offre tellement de possibilités d’activités, d’authenticité, de beauté que pour moi ses petits désagréments ne prennent pas le dessus sur ses points positifs. Si vous ne souhaitez pas “arriver” dans l’effervescence de cette grande ville, je vous conseille de découvrir Bangkok à la fin de votre séjour, juste avant de repartir chez vous.

Où loger ? Quoi faire à Bangkok ? Immanquables ! Découvrez mes recommandations pour un séjour réussi à Bangkok.

2. Ao Nang – Railay – Hong Islands

Ao Nang

Après nos 3 jours de folie à Bangkok, nous avons volé vers Krabi au sud pour rejoindre la ville d’Ao Nang où Morgan avait booké un très bel hôtel pour mon cadeau d’anniversaire. Un peu excentré de “la main street”, dans un parc fleuri et entretenu à la perfection, le Fiore Resort était en effet un lieu très confortable, et bien évidemment très différent d’une auberge de jeunesse. Bien que je ne sois pas une adepte de ce type de resort, il faut avouer que pour une courte durée, le confort y est très appréciable.

Au delà de l’hôtel, Ao Nang fut une grande déception. Quand nous sommes descendus du tuk tuk en plein centre ville, nous nous sommes regardés et nous nous sommes tout de suite dits “Ah oui d’accord, on est à Huntington Beach”, la ville où nous habitions aux États-Unis. Bien que nous aimions notre ancienne ville américaine, nous ne nous attendions pas à nous retrouver dans le même décor au sud de la Thaïlande. Mac Do, Starbucks, Pubs, KFC, shops à tout va, restaurants… La ville n’a aucune “âme” excepté son marché de “food” nocturne. Une chose importante à savoir également est que la plage d’Ao Nang est loin d’être paradisiaque, l’eau troublée par l’essence des multiples “speed boat” et “long tail boat” ne vous donne clairement pas envie de piquer une tête. 

Le seul avantage de cette ville est sa position centrale pour accéder aux nombreuses îles aux alentours. Vous trouverez d’ailleurs une multitudes d’agences de tourisme vous proposant des excursions à la journée. De notre côté, nous avons opté pour Hong Islands en speed boat ! Quelle déception ! Le lieu est bien sur magnifique, mais le nombre incalculable de bateaux et par conséquent de touristes déposés sur des “petits bancs de plage” gâche complètement la fête. C’est “Disney Island”, avec une eau trouble ! Si vous êtes amenés à tenter une excursion à la journée, nous vous recommandons de choisir sans hésitation un “long tail boat privé ou en petit groupe“, vous aurez ainsi la possibilité de choisir vos arrêts et d’éviter la foule. A noter que la différence de prix n’est pas conséquente.

Après avoir dressé un tableau noir, je vais finir sur une note positive en vous parlant de Railay. Nous l’avons rejoint en long tail boat depuis Ao Nang (seulement 15 min pour 100 baths = $3.22 / personne). Baignade, cave, hike, tour de l’île, le spot possède de nombreux atouts. Pour anecdote, notre début de journée commença paisiblement jusqu’au moment où nous avons décidé de nous élancer dans la “viewpoint hike” et de la prolonger jusqu’au lagon par un accès interdit (susceptible d’une amende). Le lagon est bien sur une sacrée récompense mais je n’incite personne (excepté des grimpeurs) à s’élancer dans cette aventure extrêmement dangereuse. C’est complètement irresponsable et la moindre erreur peut avoir des conséquences dramatiques. Je peux vous assurer que je me souviendrais de ce hike jusqu’à la fin de mes jours !

3. Koh Lanta

Koh Lanta

Bungalow sur la plage, fresh coconut les pieds dans le sable, spectacle de feu, palmiers, eaux turquoises, “national park”Koh Lanta est une île que nous avons adoré explorer pour quelques jours. Son avantage indéniable est sa superficie, vous n’aurez pas l’impression d’étouffer au milieu d’une foule de touristes, vous pourrez même trouver des plages quasi désertiques. Moins connue que Koh Samui, Koh Phiphi… nous recommandons cette île à tous les voyageurs à la recherche de “tranquillité”.

Où loger ? Quoi faire à Koh Lanta ? Immanquables ! Découvrez mes recommandations pour un séjour réussi sur cette île bonheur.

4. Krabi Town

Krabi Town

Depuis Koh Lanta, nous avons rejoint Krabi Town par ferry (environ 2h30 de trajet). Krabi Town fut une ville de transit pour nous, nous y avons passé uniquement une journée et une soirée en attendant de prendre notre vol pour Bangkok pour ensuite nous diriger vers le Nord de la Thaïlande. Ce petit arrêt fut reposant, nous sommes restés au Chanchalay Hip Hostel, un hotel au rapport qualité / prix très satisfaisant. Le soir nous avons mangé un festin au marché de nuit, l’ambiance entre locaux et touristes y était très sympathique. Je ne pense pas que Krabi Town offre de nombreuses possibilités d’activités pour un long séjour mais cette ville authentique sera vous combler pour un passage rapide.

5. Ayutthaya

Ayutthaya

Nous avons volé de Krabi Town à “Bangkok Don Mueang Airport” (environ 1h de vol, $90 / personne), puis nous avons rejoint la gare ferroviaire à pied (environ 10 min) pour prendre un train pour Ayutthaya (départs fréquents, 1h de trajet, 11 baths / personne = $0,35). 

Fondée vers 1350, Ayutthaya devint la deuxième capitale siamoise après Sukhothaï. Elle fut détruite par les Birmans au XVIIIe siècle. Ses vestiges, caractérisés par les prangs, ou tours-reliquaires, et par des monastères aux proportions gigantesques, donnent une idée de sa splendeur passée. [crédit unesco.org]

Nous vous recommandons de faire un arrêt et de visiter cette ancienne capitale en vélo, 1 journée sera suffisante avant de poursuivre votre périple vers le Nord ou le Sud. Nous sommes restés 2 nuits à l’auberge 1301, un petit coin de tranquillité en bord de rivière. Le soir, vous pourrez vous restaurez au marché de nuit ou juste en face à l’angle au restaurant de Took Took et son ami.

6. Lopburi

Lopburi

Après nos 2 nuits à Ayutthaya, nous avons choisi de nous diriger en train vers la ville de Phitsanulok au nord. Sur le chemin, nous avons effectué un arrêt de 3h à Lopburi, “la ville des singes” (1h de train depuis Ayutthaya, 20 baths / personne = $0,64). Nous ne regrettons pas, c’est hallucinant, c’est clairement une invasion ! Si vous faites un arrêt, faites attention à votre smartphone, appareil photo, nourriture… Ces petites bêtes sont d’une agilité déconcertante. Pour la petite anecdote cela a d’ailleurs coûté à Morgan son café. Nos 3 heures à Lopburi étaient amplement suffisantes pour nous, d’autant plus que nous n’avons pas voulu visiter le musée de la ville. Nous avons préféré nous balader et boire un verre au Nom Cup D, un café au décor très soigné et original. Nous avons ensuite rejoint la gare et pris notre train pour Phitsanulok (3h de trajet, 480 baths / personne = $15.32). A savoir qu’en Thaïlande, différentes “classes” de trains sont possibles : des « classiques » et “haut de gamme”. Pour ce trajet nous avions opté pour le “haut de gamme” plus rapide de 2h, et très confortable (climatisation, plateaux repas inclus, toilettes), bref le bonheur.

7. Phitsanulok – Phetchabun

Phetchabun

Phitsanulok n’est pas une ville prisée des voyageurs, la majorité rejoignent directement Chiang Mai par manque de temps ou tout simplement de connaissance sur les possibilités qu’offre cette ville. Quel dommage ! Phitsanulok est typique, ancienne et déserte de touristes. La “streetfood”, les “nuités” et activités (cours de cuisine, yoga…) sont à des prix imbattables, les moins chers jusque là sur notre road trip. Et le point le plus important, Phitsanulok offre un accès à 1h30 en bus aux temples absolument prodigieux de Petchabun : Le Wat Phan Sorn Kaew et le Wat Phra That PhaSon (un parc Guëll version Thaï). Pour le retour jusqu’à Phitsanulok, “ faire du stop” est une option très sympathique. Je me répète peut-être mais les Thaïlandais sont vraiment d’une gentillesse incroyable.

Nous avons passé deux nuits à l’auberge “Karma Home Hostel“, où Mark le gérant a mis tout en oeuvre pour nous faire passer un bon séjour.

8. Sukhothai

Sukhotai

De Phitsanulok, nous avons rejoint Sukhothai en bus (1h de trajet, 48 baths / personne = $1,53). Sukhothai ressemble beaucoup à Ayutthaya, nous l’avons d’ailleurs préféré. Il n’y a pas 50 000 activités excepté découvrir son parc historique et sa campagne en vélo. Pour le coucher de soleil, nous vous recommandons de rester à l’intérieur du parc historique, vous trouverez également un petit marché pour vous restaurer. L’ambiance y est calme et apaisante. Nous avons passé une très belle journée à Sukhothai et nous vous recommandons le détour. Entre Ayutthaya et Sukhothai pour nous c’est Sukhothai !

Nous avons passé deux nuits dans une très confortable guest house, la old city guest house,  à l’entrée du parc historique avec vélos à disposition.

9. Chiang Mai

Chiang Mai

Depuis Sukhotai, nous avons rejoint la “famous” Chiang Mai en bus (5h30 de trajet, 207 baths / personne = $6,61). Il faut réserver le bus un jour à l’avance, et nous vous conseillons de vous couvrir car la climatisation est glaciale. Nous avons eu beaucoup de chance car nous sommes arrivés à Chiang Mai un samedi, jour de marché nocturne et pendant le festival des fleurs, un événement annuel très important pour la ville. A Chiang Mai, vous vous promenez pour découvrir la ville et ses temples, vous goûter un Khao Soi, la spécialité du coin et vous trouverez de nombreuses activités à faire aux alentours (cours de cuisine, yoga, meditation, excursion en jungle avec les éléphants…)

De notre côté, nous avions booké 3 jours d’excursion avec l’entreprise Chi Jungle Man comprenant une journée de trek, cascades et nuit dans un village Karen (une tribu), une journée avec les éléphants (nourriture, ballade et baignade avec les pachydermes) et enfin la dernière journée avec les éléphants de nouveau et une sortie en bamboo rafting. Nous nous souviendrons à vie de ces 3 journées, les points forts du séjour furent la deuxième journée avec les éléphants ainsi que nos échanges instructifs avec notre guide Saïan. Pour la nuit dans le village Karen et dans la jungle, nous pensons que l’organisation n’est pas encore au point pour recevoir des touristes. Il manque un “minimum de confort” c’est à dire au moins des matelas dans les “cabanes”, des sacs de couchage digne de ce nom, des oreillers, une activité à faire sur place et surtout une liste d’affaires à emmener car les nuits sont excessivement froides et humides. Tel quel, je pense que l’expérience n’est vraiment pas accessible à tous (jeunes enfants, personnes âgées, personnes ayant des problèmes de dos… ) Ce qui est sur, c’est que vous vous souviendrez de votre nuit ! Nous en avons passé deux et nous sommes toujours en vie lol ! Au delà d’un confort plus que sommaire, nous retiendrons de nombreux bons moments : ces bons repas autour du feu, cette vue sur cette vallée sublime, cette bonne bouteille « d’happy water », notre guide exceptionnel Saïan et bien sur les sourires de cette famille Karen. Pour conclure sur cette expérience, tout n’était pas parfait, c’est une organisation parfois très décousue à la Thaï mais au final le résultat global reste très positif et surtout mémorable. Un dernier point extrêmement important également est que nous avons vraiment eu le sentiment que les éléphants de Chi Jungle Man étaient traités « éthiquement » et non comme des animaux de cirque. Nous avons croisé d’autres entreprises sur le chemin, notamment à la rivière où les éléphants sont des bêtes de foire, effectuant des mouvements millimétrés, et entourés de je ne sais combien de touristes. Un crève coeur.

De retour à la civilisation à Chiang Mai et après nous être remis de nos émotions, nous avons décidé de prendre une 1/2 journée de cours de cuisine. Plein de formules possibles existent ! Nous avons opté pour l’entreprise “Smile Organic Farm Cooking School”, et honnêtement c’était super (petit groupe, ferme organique, organisation à la perfection, un délice), nous avons passé un très bon moment avec la cheffe “Nathalie”. Pas sure que nous arriverons à reproduire nos recettes en France mais l’expérience était vraiment très positive du début à la fin.

10. Pai

Pai

Lorsque vous voyagez en backpack d’auberges en auberges, vous rencontrez énormément de monde et il est très facile d’échanger sur les bons plans et choses incontournables de chacun. Les backpackers font en général les mêmes itinéraires et sont à la recherche d’activités similaires, ils sont majoritairement jeunes, voir très jeunes (en dessous de 25 ans). Pour anecdote, la réflexion d’une jeune allemande de 19 ans me disant “c’est bien que vous fassiez encore ça (un trip en sac à dos) à votre âge m’a fait mal ! lol

Tout cela pour en venir au fait que nous n’avons pas aimé Paï ! La majorité des très jeunes backpackers nous l’ont conseillé, mais nous n’avons pas su apprécier cette ville “supra touristique hippie” localisée à 3h de route de Chiang Mai. Nous avons eu un remake de notre ressenti d’Ao Nang sans la version américanisée, c’est à dire “Ah c’est ça ?”. Pour nous Pai est une ville surfaite que les Thaï ont désertés. La campagne y est jolie, mais la petite ville à la vibe “junkie tout est permis” ne nous a clairement pas fait vibrer. Certains vont l’adorer, d’autres auront le même ressenti que nous. Allez-y si vous souhaitez vous faire votre propre opinion, mais pour nous ce n’est clairement pas un spot incontournable.

11. Chiang Rai

Chiang Rai

4h de bus depuis Chiang Mai, nous voilà dans la ville de Chiang Rai notre dernière étape Thaïlandaise avant de rejoindre le Laos. Chiang Rai est une ville agréable où vous trouverez des temples somptueux (le white temple, le blue temple et le big buddha). Pour nous, il s’agit des plus beaux temples de la Thaïlande au même titre que ceux de Bangkok et ceux de Phetchabun. Vous aurez également la possibilité d’accéder au triangle d’or d’où vous pourrez observer les côtes birmanes et laotiennes (accès 1h15 en scooter depuis le centre de Chiang Rai, la route type autoroute n’est pas la plus agréable mais cela se fait). Le marché nocturne de Chiang Rai est aussi très attractif, vous trouverez de nombreux shops et stands de Hot Pot, la spécialité locale qui est une fois de plus un délice. Nous avons également apprécié le musée des tribus et de l’opium (le Hill Tribe Museum). Notre seul échec fut la visite du parc Singha durant le premier jour du festival des ballons. Rien n’était prêt, personne fut capable de nous renseigner sur les choses à faire dans le parc ou encore de nous transmettre un plan. Honnêtement à part un très beau champ de fleurs, nous avons trouvé que le parc n’avait rien d’exceptionnel.

Voilà pour un aperçu de notre road trip en Thaïlande, nous avons ensuite continué nos aventures aux Laos (article à venir).

J’espère que cet article vous aidera à planifier votre voyage, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

Kathleen

Publié par

Laisser un commentaire